Partons à la découverte de la musique classique !

Partons à la découverte de la musique classique !

Mercredi 8 avril, des élèves de 6ème C se sont rendus au Volcan à l’invitation d’Olivier Lefebvre, directeur des relations publiques.

Ce n’était pas la première fois… En décembre dernier, déjà, toute la classe avait pu assister à un premier spectacle du « Cirque Plume » dans la grande salle récemment rénovée. Mais cette fois-ci, Olivier Lefebvre nous attendait au 1er étage du Volcan, au « Fitz » – un lieu convivial où l’on peut se retrouver, échanger, rencontrer des artistes autour d’un verre accompagné d’une restauration légère. Nous nous sommes contentés de la rencontre !

Mais quelle rencontre ! Olivier Lefebvre nous a expliqué avec son talent d’orateur l’importance de la musique classique dans la culture. Pour beaucoup d’entre nous le concert classique était une découverte… car ce n’est pas vraiment la musique que nous écoutons !

Il a réussi, avec toute sa passion de la culture, à nous faire découvrir un univers qui nous était étranger. Et finalement, si nous osions aller voir des spectacles sans préjugé ! si nous osions aller à la rencontre d’autres formes de culture, d’art… Son message était bien passé…

 

P1030470 20150408_152922 20150408_152941 P1030472

Nous sommes donc rentrés dans la salle du Grand Volcan pour assister à la répétition de l’Ensemble Dissonances.

Cet ensemble orchestral travaillait deux pièces pour le spectacle du soir même :

  • la Sérénade en si bémol majeur KV 361, dite Gran Partita, de Mozart
  • et la Symphonie n°2 en ré majeur op.73 de Brahms.

Lorsque nous sommes entrés, les instrumentistes jouaient la symphonie n°2. Nous l’avions tout de suite reconnue d’après les explications d’Olivier. La Symphonie n°2, composée durant l’été 1877 par Brahms, est d’esprit plutôt joyeux !

P1030478 P1030477

Nous avons pris le temps d’observer la position des musiciens sur la scène et surtout de mettre un nom sur chaque instrument.

David Grimal, le chef d’orchestre, stoppait la répétition sans arrêt pour rectifier les nuances, s’ajuster sur des intentions communes… un travail considérable qui demande une oreille fine ! Nous n’avons d’ailleurs pas toujours entendu les différences ! Notre oreille demande encore à se perfectionner !

Mais ce fût une belle découverte !

Le 20 mai prochain, nous irons voir un spectacle intitulé « Tabac Rouge » de James Thiriée – une création pour dix interprètes – six danseuses, un danseur, un circassien, un contorsionniste et lui-même– où le mystère et les rêves les plus fous s’incarnent dans un formidable feu d’artifice visuel ! Encore un univers qui nous est inconnu !